Liga : le Barça sacré champion d’Espagne après sa victoire à Grenade, le Real Madrid deuxième

Victorieux à Grenade (3-0) lors de la 38e journée de la Liga, le FC Barcelone a conservé son titre et remporté le championnat d’Espagne pour la 24e fois de son histoire. Le Real Madrid termine à la deuxième place après son succès à La Corogne (2-0).

Le FC Barcelone vient de remporter le 24e titre de son histoire. (M. Del Pozo/Reuters)

Le FC Barcelone vient de remporter le 24e titre de son histoire. (M. Del Pozo/Reuters)

Le FC Barcelone et le Real Madrid se sont livrés un duel à distance pour l’obtention du titre lors de la dernière journée de la Liga. En déplacement à Grenade, le club catalan était sûr d’être sacré en cas de victoire en Andalousie. Devancés d’un point par leurs rivaux, les Merengue devaient gagner sur la pelouse de La Corogne et espérer un faux-pas des Blaugrana pour devancer ces derniers sur le fil. Résumé de cette après-midi décisive.

Le Real virtuellement champion 15 minutes

Si le Barça se montre le premier dangereux (Piqué, 7e), le Real Madrid prend les devants en ouvrant le score par Cristiano Ronaldo dès la huitième minute de jeu à La Corogne. Après un débordement côté gauche, Bale décale Benzema, qui sert sur sa droite le Portugais. CR7 conclut l’action d’une reprise du gauche à bout portant (1-0, 8e). Grâce à cette réalisation, Ronaldo totalise désormais au moins 50 buts toutes compétitions confondues pour la sixième saison d’affilée avec le Real. Surtout, il permet à son équipe de prendre provisoirement la tête de la Liga et d’être virtuellement sacrée championne d’Espagne.

Cristiano Ronaldo vient d’ouvrir le score pour le Real. (M. Vidal/Reuters)

Suarez délivre le Barça

Dans la foulée de ce but, le Barça se montre de nouveau dangereux à Grenade. D’une claquette, Fernandez Moreno dévie une frappe de Messi (10e). Puis, sur une ouverture de l’Argentin, Neymar est repris de justesse par Lomban (13e). Et sur le corner qui suit, Piqué voit sa tête une nouvelle fois arrêtée par le gardien andalou. La délivrance pour les Blaugrana arrive par l’inévitable Luis Suarez. Parfaitement servi en retrait par Messi, l’international uruguayen ouvre le score d’une reprise à bout portant à la 22e minute de jeu. Un but qui redonne virtuellement la première place au Barça.

Luis Suarez vient d’ouvrir le score pour le Barça. (Reuters)

Ronaldo et Suarez lancent la course au Pichichi

Juste après la réalisation de Suarez, Ronaldo double la mise pour le Real d’une tête déviée sur corner, un but marqué après un contact très litigieux entre Bale et un défenseur de La Corogne (2-0, 25e). L’ancien Mancunien manque même de peu le triplé en touchant le poteau après un superbe enchaînement contrôle aérien – extérieur du droit (29e) puis en voyant sa frappe lointaine échouer sur le haut de la barre transversale (34e). L’attaquant portugais entend bien défendre jusqu’au bout son titre de Pichichi, dont il est le double tenant. Mais Suarez lui répond en donnant deux buts d’avance au Barça quelques minutes avant la pause. Sur une ouverture de Mascherano, Daniel Alves s’infiltre à droite dans la surface et parvient à redresser la course du ballon et à centrer pour l’Uruguayen, buteur de la tête (2-0, 38e).

Cristiano Ronaldo a manqué de peu le triplé. (M. Vidal/Reuters)

Ronaldo a pris un coup, Suarez Pichichi

Le Barça menant 2-0 à la pause, Zinédine Zidane sort Cristiano Ronaldo, en raison d’un coup reçu à un pied, en vue de la finale de la Ligue des champions. Cette sortie permet à Luis Suarez de remporter pour la première fois de sa carrière le titre de meilleur buteur du Championnat d’Espagne. Décalé par Neymar en fin de rencontre, l’Uruguayen signe un triplé dans cette rencontre, portant son total à 14 buts lors de ses 5 derniers matches et à 40 réalisations cette saison en Liga (contre 35 au Portugais). Il fallait remonter à la saison 2008-2009 et Diego Forlan pour voir le titre de meilleur buteur du Championnat d’Espagne échapper à Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo.

Le Barça décroche le 24e titre de son histoire

Menacé une seule fois en seconde période, sur une frappe de Rico détournée par Ter-Stegen (58e), le Barça ne tremble pas, malgré la sortie sur blessure de Mascherano, touché dans un duel avec Cuenca. Vainqueur 3-0 en Andalousie, le club catalan conserve son bien et décroche son 24e titre de champion d’Espagne, le 6e lors des 8 dernières saisons. La 12e victoire d’affilée en Liga ne sert finalement à rien pour le Real Madrid, deuxième du Championnat et dont le dernier sacre remonte désormais à 2012.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s