Test : Samsung Galaxy Note 4

Aussi sûrement qu’arrivent les feuilles mortes de l’automne arrive un nouveau Galaxy Note chez Samsung. Valeur sûre de la « phablette » depuis plusieurs années, la gamme parvient-elle à briller à nouveau avec cette quatrième génération ?

Année après année, le planning devient presque routinier : Samsung dévoile son premier “flagship” en mars ou avril (le Galaxy S) et en remet une couche XXL en septembre, avec le Galaxy Note. Les annonces sont attendues, les produits rodés et, il faut l’avouer, l’excitation de la nouveauté de moins en moins présente pour nous. On le sait à l’avance : le prochain Note ou S de la marque coréenne sera très certainement un smartphone haut de gamme extrêmement solide, qui mettra en avant ce qui fait la force des appareils mobiles de la marque : un écran de qualité et une autonomie au taquet. Alors, quand on a vu arriver le Galaxy Note 4 à la rédaction, avant même d’ouvrir la boite, on avait déjà l’impression de connaître le produit par coeur.

image

Surprise : en prenant pour la première fois le Galaxy Note 4 entre les mains, ce sont de nouvelles sensations qui s’offrent à nous, principalement liées à un design enfin un peu plus noble. On le sent, Samsung abandonne progressivement le “100 % plastique” pour quelque chose de plus premium, et ce Note 4 est l’exemple parfait de ce vers quoi veut aller la compagnie. À mi- chemin entre un Galaxy S5 et un Galaxy Alpha, le look du Note 4 est franchement réussi. Les contours biseautés et argentés y sont certainement pour beaucoup et apportent cette touche de sophistication qu’on est en droit d’attendre sur un smartphone à plus de 700€. À l’avant, Samsung a encore réduit les bords d’écran et offre une très large place à la dalle de 5,7’’.

image

À l’arrière, c’est cependant toujours le plastique qui prime, et la coque amovible est une fois de plus très légère. Le revêtement imitation “cuir piqué” nous a semblé plus discret que sur le Note 3 et reste très agréable au toucher, garantissant une très bonne prise en main. En revanche, malgré une taille d’écran équivalente, sachez que le Note 4 a pris un peu de poids et d’épaisseur par rapport au Note 3, puisqu’on passe de 168 g à 176 g et de 8,3 mm à 8,5 mm. Soyons francs, ça ne change pas grand-chose. En sa qualité de phablette, le Galaxy Note 4 est donc un appareil assez imposant, mais se manipule cependant très bien et ne surprendra pas vraiment ceux qui sont habitués à ce type de format. Sans trop prendre de risque, on peut clairement dire que c’est le Note le plus réussi sorti jusqu’à présent, esthétiquement parlant.

Par contre, un gros regret : contrairement au Galaxy S5, le Galaxy Note 4 n’est pas certifié IP67. C’est vraiment dommage, tant on aimerait qu’un smartphone à ce prix soit étanche et résistant au sable ou à la poussière. Difficile, en tout cas, de comprendre pourquoi Samsung n’a pas conservé cet aspect sur sa nouvelle phablette…

Coup de coeur pour l’écran

L’absence de certification IP67 est donc à souligner, mais c’est là l’un des rares défauts du produit. Parlons de l’écran, par exemple : celui-ci nous a vraiment impressionnés. Dotée d’une définition QHD (2560 x 1440 pixels), cette dalle de 5,7’’ nous a rappelé l’excellence de la Galaxy Tab S. La technologie Super AMOLED utilisée ici y est certainement pour quelque chose, et l’on retrouve une luminosité exceptionnelle, des couleurs ultra chaudes (peut-être un peu saturées dans le mode d’affichage par défaut du smartphone, et les amateurs de fidélité passeront en “Basique” dans les paramètres) ainsi que des contrastes d’une grande profondeur.

Si l’on se pose toujours la question de l’intérêt du QHD sur un écran de moins de 6’’, difficile de faire la fine bouche face à la précision assez dingue des images affichées. Seul tout petit défaut, assez étonnant : l’écran a tendance à légèrement s’assombrir quand on le penche vers l’avant. Rien de gênant, heureusement, mais vu la qualité globale de cette dalle, il fallait le relever. Notons, enfin, qu’elle est protégée par du verre Gorilla Glass 3, ce qui est toujours bon à prendre.

Continuons dans les superlatifs, en évoquant l’expérience photo du Note 4. Pour sa nouvelle phablette, Samsung revient à un capteur Sony, ici le IMX240, d’une taille de 1/ 2.6’’ et montant jusqu’à 16 mégapixels. Inutile de tourner autour du pot : la qualité des images est excellente. Une grande quantité de lumière est ici captée, ce qui permet de photos de nuit sans flash d’excellente facture, affichant peu de grain et étonnamment nettes.

Les couleurs sont également extrêmement fidèles et chaudes, tandis que l’OIS fait de l’excellent boulot. Samsung ajoute par ailleurs la quantité d’options et de réglages habituels, qui font que les novices comment les amateurs éclairés y trouveront leur bonheur. Bref, on est clairement face à l’un des meilleurs capteurs photo du marché du smartphone. À l’avant, la caméra de 3,7 mp n’est pas non plus en reste, et permet de seflies de qualité tout à fait honorable.

Abordons maintenant l’un des aspects qui a toujours fait la force de la gamme Note : l’autonomie. Avec la présence d’un écran QHD, forcément plus gourmand, on avait cependant peur que la batterie de 3220 mAh (seulement 20 de plus que sur le Note 3) soit un peu à la peine. Eh bien non, loin de là. Sur notre test de lecture vidéo, le Note 4 tourne pendant presque 13 heures, et un usage “classique” est largement envisageable pendant deux jours. Ainsi, après une journée passée à utiliser beaucoup de data en 4G, à prendre des photos, envoyer des messages et passer quelques coups de téléphone, il nous restait 50% de batterie à 1 heure du matin, sans même activer le mode économie d’énergie. Comme sur le Galaxy S5, Samsung a par ailleurs ajouté un mode “ultra économie d’énergie”, qui passe l’écran en noir et blanc et désactive un maximum de services. Très extrême, cette option permet de tenir plus de 24 heures avec seulement 10 % d’autonomie restante.

L’utilisation de l’appareil est donc d’une fluidité exemplaire, quelle que soit l’application lancée, d’autant plus que Samsung a eu le bon goût de rendre sa surcouche bien plus agréable qu’auparavant. Assez proche de ce que l’on trouve sur le Galaxy S5, “TouchWiz 2014” jouit d’une interface sobre, tout en flat-design, et très ergonomique. On note quelques fonctionnalités propres au format phablette, comme la possibilité d’afficher deux applications sur le même écran ou le redimensionnement d’une fenêtre d’un simple glissement de pouce. Le stylet S-Pen semble quant à lui assez proche de celui du Galaxy Note 3 et se montre toujours aussi précis. D’une manière générale, Samsung a fait de gros efforts sur la partie logiciel depuis un an et, si l’on préfère malgré tout un “Android stock” classique, il faut avouer que TouchWiz est désormais vraiment agréable à utiliser.

   

Au final, sommes-nous face à la phablette ultime ? D’un point de vue strictement technique oui : son écran est impressionnant, ses performances monstrueuses, son autonomie irréprochable et son capteur photo excellent. Samsung a également eu la bonne idée d’améliorer le design de l’appareil, qui passe enfin pour un produit “premium”. Deux choses l’empêchent cependant d’atteindre les 5 étoiles : l’absence de certification IP67 et son prix, vraiment très élevé. Mais ne vous y trompez pas : nous sommes de toute façon devant un appareil extrêmement réussi, qui frise la perfection.

LE VERDICT

Une fois de plus, le Galaxy Note 4 se place aisément comme le meilleur smartphone à grand écran du marché. Son design est agréable, son écran exceptionnel, ses performances de haut niveau et son autonomie irréprochable. Reste que la dernière phablette de Samsung est un produit cher, très cher même et que, pour ce tarif, on aurait aimé bénéficier également d’une certification IP67.

Publicités

Un commentaire sur “Test : Samsung Galaxy Note 4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s